Chroniques d'un jour bleu. Ninon Valder (1)

Publié le par Raimbourg Frantz-Minh

Ninon Valder est flûtiste, bandéoniste, chanteuse, compositrice, pédagogue et également chroniqueuse à mes côtés (tous les troisièmes dimanches de chaque mois) dans l'émission Folk à Lier (FM 89.4. 12H / 14 heures). Dans ses chroniques, Ninon parle avec "sa voix et sa vision d'artiste musicienne, humaniste et pacifique." Elle y exprime "ce qui la fait vibrer, lui donne envie de vivre et de continuer à créer".
Photos : Frantz-Minh Raimbourg.
Photos : Frantz-Minh Raimbourg.

Photos : Frantz-Minh Raimbourg.

                                                 «Laissez-moi Rêver »
                      Chronique du 19 janvier 2022.    Folk à Lier (Radio Libertaire)
Enfant des années 70, j’ai vécu dans l’acceptation des autres et dans la recherche de créer un monde ensemble.
Il y a un an nous connaissions la dépression de l’incertitude de nos métiers, de nos vies. Aujourd’hui c’est une certaine consternation qui m’emplit face au « monde d’après », que je préfèrerais appeler « monde en transition ».
Nous espérions entraide et partage, et nous sommes entrés dans un monde de contrôles et de division.
Desmond Tutu est mort le 26 décembre dernier et l’Ubuntu qu’il défendait avec Nelson Mandela est devenu orphelin.
L’Ubuntu il le définissait ainsi dans son libre « Réconciliation – The Ubuntu Theology » : Quelqu’un d’Ubuntu est ouvert et disponible pour les autres ».
Disponibilité, ouverture dans un monde où les idées s’affrontent.
Front contre front – Une lutte du plus fort –
Mais… la diversité ?
Cette merveille que la nature a créée et qui fait que chaque être vivant est unique, a sa propre beauté, ses propres peurs, ses propres joies, son histoire.
Dans le Petit Robert :
Diversité :
1- Caractère, état de ce qui est divers
2 – Divergence, écart, opposition.
Et si on le définit par la négation : Concordance, Ressemblance, Monotonie, Uniformité.
Je reste aujourd’hui avec peu de paroles pour décrire mon sentiment intérieur face à la possibilité de monotonie et d’uniformité.
Alors je voulais vous parler de la nécessité de rêver.
Rêver s’élever, dépasser les contraintes pour créer une autre réalité. S’extraire des menaces pour conserver une vision claire de notre vie de nos choix, de nos désirs.
Le Petit Robert a été mon compagnon de préparation cette fois-ci, et pour le mot rêve, j’ai trouvé cette définition :
« Construction de l’imagination à l’état de veille, pensée qui cherche à s’échapper aux contraintes du réel ».
Et cette magnifique citation de Romain Rolland :
« L’art est le rêve de l’humanité,
un rêve de lumière,
de liberté,
de force sereine »
Alors cet être humain, cette humanité, à quoi nous relie-t-elle profondément ?
Humanité
Elle se définit comme :
1 – De l’homme, propre à l’homme
2 – Qui est compréhensif, et compatissant
3 – En parlant d’une personne en qui se réalise pleinement la nature humaine dans ce qu’elle a d’essentiel et universel.
Opposé à Divin, impitoyable, méchant.
Être dans un règne de peur est-il humain? Doit-on faire des choses par peur d’être exclu d’une société ?
Je ferme les yeux et me demande : pour dépasser la peur, où en moi, en nous se trouve le moteur de chaque chose ?
C’est notre cœur qui et notre feu et notre lumière.
Je veux imaginer un monde où nous sommes avec, et non contre.
Où le rêve soit diversité et non peur.
Où l’art et l’artiste reste libre de s’exprimer et de créer, et de nous montrer une troisième voie, qui n’est ni d’un côté ni de l’autre, mais qui s’élève au dessus du monde, celle de la PAIX et de la LIBERTÉ.
Nous avons écouté :
Lo que vendrà de Astor Piazzolla par le grand orchestre de Juan José Mosalini en 1994, Album Bordoneo y 900, label Bleu.
Et Ebathenjini , chant traditionnel africain par la chanteuse Busi Mhlongo. Album Freedom, 2003 chez le label Chissa.
Pour finir une phrase que j’ai trouvé dans mon Petit Robert en l’ouvrant. C’est ma grand-mère qui l’a écrite en me l’offrant en 1989 :
« Je t’offre un des rêves de ma vie ». Quel beau rêve celui du savoir, je vous le souhaite à vous aussi !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article