Söta Sälta.

Publié le par Raimbourg Frantz-Minh

Söta Sälta a reçu  le Grand Prix de l’Académie Charles Cros « Jeune Public » 2020 pour leur CD « Comme c’est étrange » (ex-aequo avec « La Bergère aux mains bleues » d’Amélie les Crayons).
Belle occasion pour rencontrer Linda Edsjö, une des deux chanteuses-musiciennes de ce duo franco-suédois pas comme les autres.
Söta Sälta.
Söta Sälta, c’est vous et Elsa Birgé, comment vous-êtes vous rencontrées toutes les deux ?
Elsa vient d’une famille de musiciens. Très jeune, elle s’est initiée au chant et aux arts du cirque, notamment comme trapéziste-contorsionniste. Elle est maintenant chanteuse, entre autres avec le groupe de « musiques du monde » Odeia. Elle a collaboré avec de nombreux musiciens et tenu  la scène à l’occasion de multiples concerts et spectacles.
Je suis née en Suède, j’ai passé mon enfance  à Stockholm, j’ai obtenu un diplôme de soliste au Conservatoire royal de musique de Copenhague et je suis percussionniste, compositrice et également chanteuse. Quand je suis arrivée en France, j’ai rejoint une compagnie et j’ai participé à différentes créations qui ont traversé de nombreux pays d’Europe.
En 2012, nous avons créé un premier spectacle à destination du jeune public « Comment ça va sur la Terre ? », en trio avec l’accordéoniste Michèle Buirette la maman d’Elsa. Ce projet a beaucoup tourné en 5 ans et nous avons même reçu le Prix Talent jeune public Adami 2014. 
Progressivement, l’idée de former Söta Sälta nous a semblé être une évidence, on a monté notre propre structure, la Compagnie Sillidill,  une première création tout public « J’ai tué l’amour » en 2018 suivi de  « Comme c’est étrange » en 2019. 
Théâtre Dunois. Avril 2021. Remise Grand Prix de la Commission Jeunesse de l'Académie Charles Cros (Photo: Frantz-Minh Raimbourg)

Théâtre Dunois. Avril 2021. Remise Grand Prix de la Commission Jeunesse de l'Académie Charles Cros (Photo: Frantz-Minh Raimbourg)

Présentation J.M.F. Photos : © Thierry Guillaume.
Présentation J.M.F. Photos : © Thierry Guillaume.
Présentation J.M.F. Photos : © Thierry Guillaume.

Présentation J.M.F. Photos : © Thierry Guillaume.

Comment se passe la création d’un spectacle ?
C’est vraiment un travail d’équipe. Nous avons rassemblé différentes pièces sur le thème de l'étrange. Il y a des textes de Robert Desnos, Yannick Jaulin, Abbi Patrix, deux comptines suédoises. Je propose différents arrangements musicaux sur des airs d’ici ou de mon pays natal qu’on a choisi ensemble.  Ensuite, nous avons cherché à faire le bon dosage afin d’amener enfants (et adultes) dans cet univers poétique du bizarre, de l’inattendu, mais sans en faire trop et avec de l’humour. Elsa apporte beaucoup au niveau visuel. Les enchaînements scéniques sont venus ensuite plutôt facilement. Entre nos deux cultures, on a maintenant trouvé notre univers. Michèle Buirette et le musicien Jean-François Vrod nous ont beaucoup aidées.
Le spectacle n’a pas changé énormément depuis le début. La musique, les arrangements sont très écrits. Nous nous laissons cependant une certaine marge à des moments précis pour le faire évoluer, cela peut être par exemple certaines mimiques… Cela dépend de l’ambiance de la salle, de l’âge du public, si ce sont des tout petits ou des enfants un peu plus âgés…
Des projets ?
La prochaine création ne sera pas forcément un duo. Et puis nous avons d’autres envies personnelles chacune de notre côté, mais il est encore un peu tôt pour en parler…
                                            Article réalisé par Frantz-Minh Raimbourg.

Publié dans Chanson Francophone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article