La.titudes chroniques Hiver 2021 (2)

Publié le par Raimbourg Frantz-Minh

La.titudes chroniques Hiver 2021 (2)
Ozferti
Solarius Gamma
Genre : Electro-trad
Nombre de titres : 11 titres
Humpty Dumpty Records 0040 / L’Autre Distribution.
www.ozferti.com

L’illustrateur et musicien breton installé à Bruxelles, Florian Doucet a auparavant tourné avec les groupes La Chiva Gantiva (afro-colombien) et Terrakota (afro-portugais). L’aventure Ozferti, une sorte de super-héro masqué né de son imagination débute en 2016. Après un premier album (Addis Aboumbap), voici donc que sort maintenant Solarius Gamma, opéra électronique enveloppé de musiques éthiopiennes et en partie produit et enregistré à Addis Abeba. Les rythmes est-africains et les voix des chanteurs et chanteuses tels que Ayou Nagesh, Mékidès Nigatu, Ethenèsh Wassie, ou encore les chœurs de The Sons of Dire Dawa se mélangent aux sons des synthétiseurs et de la guitare électrique. Cela donne un genre musical hybride qu’on pourrait nommer électro-éthio-jazz. Mais qu’importe le nom, il ne s’agit pas ici de musiques traditionnelles, mais bien d’un voyage original entre le dancefloor européen et la corne de l’Afrique. A découvrir.

                                                     Frantz-Minh raimbourg  

 

 

 

La.titudes chroniques Hiver 2021 (2)
Azmari
Samà’i
Genre : Ethio-jazz psychédélique
Nombre de titres : 9
Sdban Ultra / L’Autre Distribution.
Un Azmari est un chanteur-musicien éthiopien (l’équivalent de nos bardes ou des griots mandingues) qui s’accompagne d’un violon « masengo » à deux cordes ou/et d’une lyre krar. C’est aussi le nom d’un groupe bruxellois créé en 2015 et qui s’inspire de sonorités orientales, jamaïcaines et (forcément) éthiopiennes.
Après un EP «(« Ekera »), les 6 musiciens du groupe (Arthur Ancion (batterie), Basile Bourtembourg (claviers, percussions), Niels D’haegeleer (basse), Matteo Badet et Ambroos De Schepper (saxophones), reviennent avec leur premier véritable album composé de 9 titres. Musique au carrefour de l’Asie, de l’Afrique et de l’Europe, aux sonorités complexes diront peut-être certains… Ce qui est sûr, c’est que vents et percussions offrent ici une vision personnelle de l’éthiojazz avec des titres où afro-funk et effluves dub se marie à un jazz dit psychédélique pour offrir une musique parfois hypnotique, souvent festive et…simplement inclassable.
 
                                                 Frantz-Minh raimbourg  

Publié dans Chroniques CD.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article